Fireworks

Publié le par Pauline

Et oui, déjà une mise à jour ! Bon en même temps c’est facile, c’est du pré-programmé…

 

Nous partons cette fois-ci à Netley, petite ville pas loin de Southampton où nous sommes allés pour assister à la Bonfire Night (aussi appelée « Guy Fawkes Night ») !

 

Pour l’explication, c’est par ici :

« En 1605 Guy Fawkes, un catholique, et ses amis conspirateurs ont essayé de faire exploser le Parlement (alors que le roi James Ier se trouvait à l'intérieur), car ils étaient en désaccord avec la politique du Roi concernant les Protestants. Ils ont réussi à entreposer 30 barils de poudre dans une cave située sous le Parlement, mais avant l'ouverture du Parlement le 5 novembre, la "Conspiration des Poudres" (c'est ainsi qu'on allait l'appeler plus tard) a été découverte. Guy Fawkes et ses amis ont été exécutés pour trahison.

Depuis, on célèbre le 5 novembre en Angleterre en brûlant des représentations de Guy Fawkes, tout en procédant souvent à des feux d'artifices. Ces fêtes peuvent être des événements de grande ampleur, ouverts au public, ou des célébrations plus petites, privées, rassemblant la famille et les amis dans des propriétés privées.

"Guy Fawkes Night" est aussi connu sous le nom de "Bonfire Night" ou de "Fireworks Night". Au cours des jours qui précèdent le 5 novembre, la tradition veut que les enfants promènent leur poupée de guy Fawkes dans les rues et demandent aux passants "a penny for the Guy". Cet argent est supposé être une contribution aux feux d'artifices. »

 

Et Fabien était également de la partie vu qu’il est venu passer quelques jours avec moi !!!

Bon, le temps n’était vraiment pas au rendez-vous. Malgré une journée bien ensoleillée, la soirée était… comment dire… plutôt humide !!! Donc difficile d’apprécier le feu d’artifice avec les parapluies…

 

Bon, cette fois, pas de photos, je les ai un peu toutes ratées (c’était ma séance test des réglages de l’appareil photos…), mais un petit film pour vous donner un aperçu du feu d’artifice sur le thème de James Bond.

 

Publié dans Southampton

Commenter cet article